Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Insertion par l'activité économique : manifestation à Strasbourg mardi

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

Dépèche AFP

29.11.2010, 17h18

 

Les Structures d'insertion par l'activité économique (SIAE) d'Alsace appellent à manifester mardi à Strasbourg pour attirer l'attention sur l'importance économique et social du secteur, et protester contre la baisse des financement publics qui y sont consacrés.
En Alsace, 133 structures ont généré en 2009 plus de 116 millions d'euros de chiffre d'affaires et salarié quelque 11.000 personnes, selon un communiqué commun de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (FNARS) et de l'Union régionale des structures d'insertion par l'économique (URSIAE) d'Alsace.


"Ces organisations financent en moyenne à hauteur de 73% leur action d'insertion par la vente de biens ou de services. Le quart restant est soutenu depuis plusieurs années par les pouvoirs publics (...) Or une tendance s'affirme au fur et à mesure des années: les pouvoirs publics ont de plus en plus de mal à assumer leur part", regrettent-elles.
Les Ateliers et chantiers d'insertion (ACI) déplorent notamment le gel de tout nouveau Contrat unique d'insertion (CUI) d'août à novembre. Des salariés n'ont pu être embauchés, alors qu'"il y a de l'activité", a relevé lors d'une conférence de presse Thierry Kuhn, directeur de la communauté Emmaüs à Mundolsheim, dans la banlieue strasbourgeoise.
Le secteur souligne qu'il rapporte à la collectivité davantage qu'il ne coûte. Selon des chiffres de l'URSIEA, chaque euro "investi dans une SIAE alsacienne a généré en moyenne 3,72 euros dans l'économie locale".
Le gain net pour la collectivité, calculé en déduisant les subventions et exonérations versées, des gains réalisés (charges et impôts perçus, non versement d'allocations), s'élèverait à 39,4 millions d'euros pour 2009.
Les économies "de bouts de chandelles" réalisées par l'Etat sur les subventions vont peser sur le budget des régions, qui auront à indemniser davantage d'allocataires du Revenu de solidarité active (RSA), a souligné Raymond Kohler, président de la FNARS Alsace.
Les organisateurs attendent quelque 2.000 manifestants mardi. Une maison éphémère de cinq mètres de haut, témoignant des savoir-faire des entreprises d'insertion, sera érigée devant la préfecture.

 

Partager cet article

Repost 0

Le gel des contrat unique d'insertion par l'Etat pénalise le travail des associations alsaciennes

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

 

20min.jpg

     lundi 22 novembre 2010

 

 

 

 

L’INSERTION EN MAL DE FINANCEMENT PUBLIC

 

« Nous sommes dans une situation surréaliste, dénonce Thierry Kuhn, le directeur du chantier d’insertion Emmaüs de Mundolsheim. Alors que le chômage augmente, on bloque les structures qui créent de l’emploi. » Depuis octobre, pour des raisons budgétaires, l’Etat gèle le financement des contrats unique d’insertion. Le dispositif vise à aider les entreprises et associations à employer, former et accompagner des personnes en difficulté. Faute d’aides, les structures d’insertion n’embauchent plus.

  

Des demandeurs en attente

« Nous avons été contraints de refuser une trentaine de demandeurs depuis octobre, explique Fatima Riahi, la directrice des Jardins de la Montagne-Verte, une association dédiée à l’insertion par la culture de légumes bio. C’est extrêmement dur de leur dire non, alors que pour certains nos structures sont le dernier filet avant la rue. Nous rencontrons des situations sociales difficiles, des jeunes primo-arrivants sur le marché du travail ou des gens plus âgés en fin de droits. » Mêmes constat et désolation à Emmaüs Mundolsheim. « Nous devions encore engager sept personnes avant la fin de l’année, mais cela sera impossible, regrette Thierry Kuhn. Avant le gel de l’Etat, nous avions fait des promesses à six personnes. On a réussi à débloquer quatre contrats unique d’insertion, mais nous avons dû embaucher les deux autres en contrat à durée déterminée. Nous prenons un risque financier jusqu’à la fin de l’année, mais nous ne pouvons pas laisser ces gens sans rien. »

Si les restrictions budgétaires pénalisent les personnes dans leur « route vers l’emploi », elles fragilisent aussi les structures. « La tension est là », explique Patrick Wabnitz qui dirige Vetis, un chantier d’insertion par le recyclage de vêtements. Son association emploie actuellement
26 personnes en insertion, alors qu’elle pourrait en accueillir douze de plus. « Notre fonctionnement s’emballe au détriment de la sérénité, poursuit-il. Et puis, cela pose un autre problème de financement, car nous avons un quota d’heures à respecter pour toucher certaines primes, notamment des fonds sociaux européens. Comme nous avons moins d’employés, c’est difficile. » Le financement des contrats devrait être gelé jusqu’à la fin de l’année. Les structures, qui déplorent un manque de visibilité, craignent une baisse de l’enveloppe gouvernementale en 2011.



Philippe Wendling

 

MANIFESTATION

 

 

Les structures appellent à un rassemblement devant la direction du travail, rue Gustave-Adolphe-Hirn, à 13 h 30 le mardi 30 novembre. Elles défileront ensuite vers la préfecture, place de la République, afin d’y bâtir une maison de l’insertion.

Partager cet article

Repost 0

Insertion : mobilisation le 30 novembre à Strasbourg

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

logo-emmaus-mundo-sans-texte.jpg

L’économie doit servir l’Homme et non s’en servir ! 

 ne pas subir

 

Parce que l’insertion par l’activité économique met son projet économique au service de ses salariés, défendons-la. 

Venez nous soutenir en participant à notre mobilisation

le mardi 30 novembre 2010

 

A partir de 13h30 rendez-vous 6-8 Rue Gustave Adolphe Hirn (Arrêt tram Musée d’Art Moderne)

 Ou rejoignez nous à partir de 16h00 Place de la République  

Partager cet article

Repost 0

L'album souvenir du 10ème anniversaire

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

 Le résumé en diaporama vidéo des événements organisés par EMMAÜS MUNDO  à l'occasion de son 10ème anniversaire

   

Partager cet article

Repost 0