Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Emmaüs ouvre sa boutique

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

DNA du 12 avril

 

C’est une première nationale pour la communauté Emmaüs : une boutique de proximité a ouvert ses portes en zone urbaine sensible, mercredi dernier, à Cronenbourg. Dès les premières heures, c’était la razzia sur le matériel de puériculture et le petit électroménager.

Emmaüs Mundolsheim a eu la bonne idée de calquer les jours d’ouverture de sa boutique sur ceux du marché — très fréquenté — de la place de Haldenbourg : les mercredis et vendredis, avec le samedi en bonus. Poussés par la curiosité, nombre d’habitués du marché ont donc franchi le seuil de « Méli-Mélo », qui est aussi la première boutique de proximité d’Emmaüs dans la région. « Mercredi, nous avons enregistré 113 passages en caisse. Un gros rush dans une super ambiance. Le bouche-à-oreille a très bien fonctionné, les gens communiquent beaucoup entre eux dans ce quartier », se réjouit Thierry Kuhn, directeur d’Emmaüs Mundolsheim.

 

De la qualité à prix dérisoire

Ce site chapeaute la boutique de Cronenbourg qui, faute de place, ne peut accepter de dons. Les articles qui y sont vendus sont triés et sélectionnes à Mundolsheim. « Nous avons centré sur tout ce qui peut servir aux familles », explique Thierry Kuhn.

Ainsi, le sous-sol de la boutique — 100 m 2 sur deux niveaux — est consacré à la puériculture, aux jouets et vêtements pour enfants. Avec un petit coin mercerie et un autre réservé aux affaires de sport. Au rez-de-chaussée : des meubles, de la vaisselle, des bijoux, des lunettes, montres, bibelots, etc.

Le premier jour d’ouverture, quatre poussettes et autant de cocottes-minute sont parties, les grille-pain et cafetières électriques ne sont pas restés longtemps en rayon. Deux jours plus tard, Anne-Marie et Béatrice ont encore trouvé leur bonheur. Dans leur panier, pour trois francs six sous : livres, colliers, décor mexicain, une poussette et un gilet de natation pour enfant. « La boutique est agréable, c’est très bien présenté et il y a beaucoup de choix », commentent-elles.

Une autre cliente, Béatrice, qui elle habite le quartier, n’a manqué ni le premier jour d’ouverture, ni le second : « Je viens de faire le marché, maintenant je viens me faire plaisir. Le premier jour, j’ai laissé 50 €: je me suis offert un magnifique vase en cristal, du coton à crocheter, une casserole, un jouet, un tee-shirt pour enfant… Plein de belles choses à prix dérisoire. »

Comptez entre 1 et 3 € pour un collier, 4 € pour une casserole de grande marque en inox, des bols, des tasses, des verres à moins de 1 €, une commode à 30 €. On compte sur les doigts d’une se

 

ule main le prix des lunettes de soleil, des vêtements pour enfants, etc. L’un des objectifs de cette boutique est de proposer à faible coût, aux habitants du quartier, des objets qui sont certes d’occasion mais de bonne qualité.

Méli-Mélo est aussi un lieu de formation et de qualification pour des salariés en parcours d’insertion sociale et professionnelle. Marc Meyer, le responsable de la boutique, est secondé par deux

personnes en contrat d’insertion. Yamina Banouda est l’une d’elles : « J’aimerais décrocher un emploi de vendeuse dans une boutique et c’est l’expérience idéale. » Le même métier, sauf qu’ici on ne prendra jamais le client pour une vache à lait.

Julia Mangold

Méli-Mélo, 4 place de Haldenbourg à Strasbourg Cronenbourg, ?03 88 12 41 58. Ouverture le mercredi et le vendredi (jours de marchés) de 9 h à 18 h et le samedi de 9 h à 17 h.

 

 

Maintenir le commerce de proximité

 

 

Ce projet mené par Emmaüs Mundolsheim est soutenu par l’Etat, la ville et la Communauté urbaine de Strasbourg. « Lorsque la place de Haldenbourg sera réaménagée, la boutique a

 

 

ura sa place dans le nouveau centre commercial, si Emmaüs le souhaite », souligne l’adjoint de quartier, Serge Oehler. Pour soutenir l’ouverture de Méli-Mélo sur son territoire, la ville de Strasbourg a accordé, pour la première fois, une subvention de 15 000 € à Emmaüs Mundolsheim.

Cette année, la CUS a voté une subvention de 10 000€ à l’association, auxquels s’ajoutent 9200 € pour le fonctionnement. « La globalité des soutiens entre dans le cadre du comité de pilotage des zones urbaines sensibles [ZUS], explique Henri Dreyfus, vice-président de la CUS délégué à l’insertion professionnell

 

e. Notre politique vise à développer et maintenir le commerce de proximité et à favoriser l’insertion professionnelle des habitants sur place. » Dans la ZUS de Cronenbourg, le taux de chômage atteint 30 à 35 %.

Marc-Meyer-le-responsable-de-la-boutique-au-rayon-enfant-et.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

Emmaüs Mundo et sa boutique Méli Mélo dans 20 minutes du 7 avril

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

EMMAÜS VANTE L’INSERTION ET LES PETITS PRIX

PHILIPPE WENDLING


«Un lieu comme ça manquait dans le quartier », pointe Benamer, impatient d’utiliser le grille-pain, le couteau électrique et d’autres ustensiles d’occasion achetés « pour seulement 20 € ». Henriette, elle, s’inquiète : « Vous pouvez me livrer ce canapé ? J’habite la rue d’à côté », lance la retraitée. Affaire conclue à 60 €. Située 4, place de Haldenbourg, à Cronenbourg, la boutique Méli Mélo ne désemplissait pas pour sa première journée, hier. « Bien avant 9 h, les gens attendaient devant la porte qu’on ouvre, se réjouit Marc Meyer, son responsable. On savait qu’il existait une demande, mais on ne pensait pas à un tel rush. » Le magasin est le premier à être implanté par Emmaüs dans un

quartier prioritaire.

Un concept expérimental

« Les groupes Emmaüs sont surtout en zone rurale. Il y a quelques expériences dans des villes, comme à Marseille et à Paris, mais aucune boutique n’existe dans un quartier urbain sensible, déplore Thierry Kuhn, le directeur de la communauté de Mundolsheim en charge de Méli Mélo. Pourtant la logique d’Emmaüs voudrait qu’on entre dans ces quartiers, comme ici à Cronenbourg, où il y a beaucoup de chômage. Nous voulons permettre aux habitants de trouver, en bas de chez eux, des objets d’occasion utiles ou “plaisir” et pas chers. » Un tableau à 15 €, un siège pour bébé à 5 €, des layettes à 1 €... « Cette boutique est une émanation de notre chantier d’insertion à Mundolsheim, précise François Rimbault, son président. Elle va donc permettre à nos salariés en fin de parcours d’insertion d’avoir une expérience, d’être en contact avec le public. » Deux postes de vendeurs vont être créés à la fin du mois, deux le sont déjà. Yamina, 33 ans, bénéficie de l’un d’eux jusqu’en juin : « Il s’agit de ma première expérience en boutique. C’est un plus sur mon CV alors que je veux m’orienter vers la vente. » Expérimental, le concept de Méli Mélo pourrait, à terme, se décliner dans d’autres quartiers de la ville.

W

Ouvert le mercredi et le vendredi de 9 h à 18 h, le samedi de 9 h à 17 h.

Partager cet article

Repost 0

Retrouvez Emmaüs Mundo à Cronenbourg à partir du 6 avril

Publié le par EMMAUS MUNDOLSHEIM

Affiche-Meli-Melo-haut.jpg

enseigne.jpg

206904_166319163422751_100001340058541_359288_3768383_n.jpg

196491_166328333421834_100001340058541_359305_318291_n.jpg

199514_166346496753351_100001340058541_359412_1117879_n.jpg

206587_166481003406567_100001340058541_360189_64247_n.jpg

Partager cet article

Repost 0